Les Chevaliers du Zodiaque, La Série Abrégée : Maison #6

Publié le par StateAlchemist

Titre : Tiens, voilà du Bouddha
Date : 22 décembre 2009
Durée : 9:59
Épisode(s) résumé(s) : #56, #57, #58
 
TRANSCRIPT :
 

Extérieur de la Sixième Maison, avec… Oh, mon Dieu, deux statues de Bouddha géantes !
SHUN: Euh, vous êtes sûrs qu’on est toujours en Grèce ?
SHIRYÛ: Le pire, c’est que je crois que oui…
SEYAR: Surtout rappelez-vous ce qu’Ayor nous a dit sur Shaka, le Chevalier de la Vierge…
Transition souvenir.
Dans la Maison du Lion.

AYOR: Écoutez bien, c’est important.
SEYAR: (souriant) Attendez, je prends mon air sérieux ! (l’air sérieux) Hm.
AYOR: (grave) A aucun moment vous ne devez laisser Shaka ouvrir les yeux.
SHUN: Ben pourquoi ?
AYOR: (souriant) Surpriiiiise !
Re-transition souvenir.
SHIRYÛ: Je me demande si ce détail jouera un rôle important dans l’intrigue…
Ils entrent.
Devant eux, sous un néon "Gold Saint" clignotant, un Chevalier d’Or lévite dans la position du lotus.

En ronflant.
SHUN: (pensée) Ça alors… Il médite ! Quel illuminé…!
SHIRYÛ: (discrètement) Chuuuuut !
Les Chevaliers de Bronze se déplacent lentement, à pas-de-loup.
SHIRYÛ: (pensée) Pas un bruit…
SHUN: (pensée) Si on se fait pas remarquer, on pourra passer sans…
SEYAR: (attaquant) LEROOOOOOOOOOOOOOOOOY…!
SHUN & SHIRYÛ: OH, LE CON !
SEYAR: (galopant littéralement vers le Chevalier d’Or) … JEEEEEN-KIIIIII… ! (frappé par le Chevalier d’Or) AAAAH- !
Séquence d’intro, avec Neon Knights, de Black Sabbath.
SEYAR: (hors-champ, tombant de haut) Feel like I been here befooooore…! (s’écrasant dans une séquence d’animation tirée d’un épisode précédent) Aaaargh ! (douleur, pensée) Pourquoi c’est toujours ce genre de séquence que les animateur recyclent ?!
Shun et Shiryû accourent.
SHIRYÛ: Seyar, ça va ?
SEYAR: Et ben bizarrement… Non.
Shaka quitte sa méditation, tout en gardant les yeux fermés.
SHAKA: (vers la droite, d’un ton ferme) Tremblez, vous qui avez osé-
SHUN: (l’interrompant) On est de l’autre côté.
SHAKA: (penaud) Oh, pardon !
Il se tourne en direction de nos héros.
SHIRYÛ: Peuh. Amateur…
SHAKA: (vers la gauche, d’un ton ferme) Tremblez, vous qui avez osé troubler la méditation de Shaka, le plus sage et le plus juste des Chevaliers d’Or !
SEYAR: Ah ouais ? Ben réponds à cette question, si t’es si malin : qui est le plus fort, entre Lemmy et Dieu ?
SHAKA: (amusé) Oh, la réponse est évidente…
Il charge son Cosmos, éclairant toute la pièce d’une lumière divine.
SHAKA: Moi.
Un flash lumineux illumine l’écran.
Shiryû, Shun, et Seyar tombent les uns après les autres avec fracas (ou pas), évanouis.
Une note dramatique souligne leur état (sauf Shiryû, qui a droit à sa désormais célèbre musique-à-bide).

SHAKA: (s’approchant des corps inanimés des Chevaliers de Bronze) En tant qu’homme le plus proche de Dieu, je devrais être genre Sérénité du Bouddha, et fermer les yeux sur votre geste… Mais là, vous m’avez trop saoulé, sérieux. (se penchant vers Shun) Alors, à la place, je vais vous achever en tenant ma main comme une pelle-à-tarte… Adieu.
Shaka frappe Shun à la carotide.
Une gerbe de sang jaillit.
Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas Shun qui est blessé, mais la main de Shaka.

SHAKA: Héééé ! C’est pas cool, sérieux ! Qui c’est qu’a fait ça ? (apercevant une plume sur le sol) Oh, un indice. (ramassant la plume) Une plume de Phénix ? D’où est-ce qu’elle vient ? Et comment j’ai fait pour la voir les yeux fermés ?
Une question très intéressante dont nous n’auront pas la réponse, car…
IKKI: (hors-champ) Espèce de rat, t’as tué mon frère !
Des flammes surgissent d’une façon très classe.
IKKI: Y’a que moi qui ait le droit de faire ça ! Je n’te le pardonnerai jamais ! A ton tour de trembler… Devant le Chevalier Phénix !
"Cocorico", fait le Phénix derrière lui (parce que j’avais pas le bon bruitage et que c’est plus rigolo).
SHAKA: (impressionné) Magnifique entrée !
IKKI: Merci, on me l’dit souvent… Mais dis moi, ta gueule de baba-cool m’est familière. On s’est pas déjà rencontré ?
SHAKA: Oh, tu t’en souviendrais !
IKKI: (intrigué) Et t’es quoi, au final ? Un moine-guerrier, comme dans Tomb Raider 2 ?
SHAKA: (tout simplement) Non, juste la réincarnation de Bouddha.
Gong !
Une lithographie bouddhique illustre son propos.

IKKI: (impassible) Woah. J’sais pas c’que t’as fumé, mais c’est de la bonne… Mais trêve de bavardages. (pointant la main blessé de Shaka) Comme tu peux le voir, j’t’ai fait bobo au doigt : j’suis un dingue ! (menaçant) Alors si tu veux pas te ruiner en sparadraps, t’as intérêt à laisser mes copains tranquilles ! Sinon, je te ferai connaître l’Enfer !
SHAKA: (enjoué) Ben là, tu vois, j’aurais pas dit mieux !
IKKI: (soupçonneux, pensée) Hum, cette réplique ne me dit rien qui vaille…
SHAKA: (continuant) Ouais, parce que… (joignant les mains) C’est justement là que je t’envoie !
IKKI: QUOI ?!
SHAKA: Que s’ouvrent les Six Mondes de la Métep… de la Mépensi… de la Mé… – Euh, attends – Que s’ouvrent les… Oh, et crotte ! Que s’ouvrent les Six Mondes !
Il attaque (enfin).
Ikki se retrouve propulsé dans l’hyper-espace inter-dimensionnel sans fond.

SHAKA: (hors-champ) Envoie-moi une carte postale !
Commence alors le voyage d’Ikki, à travers les Six Enfers (plus ou moins) bouddhiques…
Une image de
l'Île aux Enfants.
SHAKA: (voix off) Le Premier Monde est l’Enfer, avec ses paysages de cauchemars, et ses horribles monstres…
Une image de défilé de mode.
SHAKA: (voix off) En Deuxième Position, c’est l’Enfer de la Famine. Ceux qui y tombent souffrent d’une faim insatiable…
Une image de Pokémon.
SHAKA: (voix off) Troisième Etage, le Monde des Bêtes; où des animaux sauvages doivent s’entretuer pour suivre…
Une image de G.I. Joe.
SHAKA: (voix off) Le Quatrième Monde se nomme "Azura" – mais je sais pas pourquoi –. Violence et Guerre y sont ton quotidien…
Une image d’Hélène et les Garçons.
SHAKA: (voix off) Le Cinquième Monde est celui des Humains. Celui-là, j’en parle pas, y me fait trop flipper, sérieux…! (de face) Et enfin, le Dernier Monde : le Nirvana !
IKKI: Ah ben, ça a l’air pas mal, ça !
SHAKA: (précisant) Nan, le groupe Nirvana.
Kurt Cobain et sa bande jouent In Bloom.
IKKI: Nooooooooooooooooooooon…!
Ikki se perd dans l’espace infini tridimensionnel machin-chose, telle une étoile filante.
Son corps, lui, reste étendu dans la Maison de la Vierge, sous le regard satisfait du propriétaire des lieux.

SHAKA: Chevalier, tu es… Mort !
Un éclair fend le ciel.
Au dehors, la pluie ruisselle comme des larmes sur la statue de la déesse Athéna.

[SYMBOLISM!!!1 !]
Pendant ce temps, la vraie Athéna se les mouille, toujours sous la surveillance de Mû et Kiki, ce dernier jouant les gentlemen en protégeant son joli minois avec sa veste.
KIKI: (attristé) Purée, c’est pas son jour, à elle…
MÛ: Tu m’étonnes, ’manquerait plus que la flèche fasse paratonnerre !
KIKI: (retrouvant le sourire) Ha, elle est bonne !
MÛ: Ouais ! La blague aussi… (pensée) Hm. J’me demande quels desseins sataniques le Grand Pope est en train de préparer…
Dans la salle de bain du Palais du Grand Pope.
Avec le compte-à-rebours de Sonic quand il est sous l’eau.

POPE: (paniqué) Au secours, nous sommes inondés ! (s’enfonçant dans l’eau) Je me noie ! Je me n… blb-blubl- !
Maison de la Vierge.
Shaka s’approche d’Ikki, toujours allongé par terre.

SHAKA: (amusé) Et bien, Phénix ? Dans quel Enfer es-tu tombé ?
IKKI: (se relevant sans crier gare) Dans l’En-ferme ta gueule ! (attaquant) Yaaaah ! Par l’Illusion de Phénix !
Shaka est frappé en plein sur le point qu’il porte sur le front, aussi appelé "tilak".
IKKI: (fier de lui) Paf ! En plein dans la verrue ! Hin hin ! Je suis vraiment très fort.
SHAKA: (simulant) Oh-je-m’ai fait eu. Oh mon dieu-mon dieu.
IKKI: Aucun dieu ne te sauvera de l’Illusion de Phénix ! Tu vas maintenant revivre ton pire cauchemar… Comme par exemple, un rendez-vous chez le coiffeur !
SHAKA: (simulant) Oh non. Ah… Ah… Ah…
IKKI: La vache, tes cris de douleurs font vraiment pitié...
SHAKA: (riant) …Ha ha ha ! Ouais, nan, je déconne.
Il joint les mains, et Ikki se retrouve aspiré par une force psychique surpuissante.
IKKI: (paniqué) AAAAH ! IL ME RENVOIE MON ATTAAAAAQUE…!
Une figure familière mais rajeunie sort d’une brume fantomatique :c’est Ikki, avec 6 ans de moins ! 
PETIT IKKI: Shun ? Shun, t’es où ?
PETIT JABU: (hors-champ) Répète un peu, pour voir ?!
PETIT SHUN: (hors-champ) Mais lâche-moi, méchant !
Ikki se tourne, et voit une bande d’orphelins (salauds d’orphelins !) s’en prendre à son petit frère.
PETIT JABU: (excédé) Comment t’oses dire que l’Ecole des Champions c’est mieux qu’Olive et Tom ?!
PETIT SHUN: Mais moi je m’en fous, je préfère Jeanne et Serge…!
PETIT JABU: (le frappant) Ouais ben ta gueule !
Shun se retrouve par terre, en pleurnichant.
PETIT IKKI: Shun, te laisse pas faire !
Mais ces salauds d’orphelins sont déjà en train de le rouer de coups de pieds.
PETIT IKKI: Shun ! Mais défends-toi, bon sang ! T’es quand même pas une chochotte ?!
A ces mots, les enfants se tournent vers Ikki, un sourire moqueur aux lèvres (chacun le sien).
PETIT IKKI: (mal assuré) N-n’est-ce pas ?
SALAUDS D’ORPHELINS: (tournoyant autour d’Ikki tels les démons sans parents qu’ils sont) Chochotte ! Chochotte ! Ton frère est une chochotte ! Chochotte ! Chochotte ! Ton frère est une chochotte ! (rire)
PETIT IKKI: Stop !
PETIT SHUN: (se relevant péniblement) Aïe… Si seulement j’avais une armure, quelque chose…
PETIT IKKI: Shun ! P-prouve-moi le contraire ! J’t’en pris, dis quelque chose !
PETIT SHUN: (l’ignorant) Oh, ‘faut que je me dépêche, c’est bientôt l’heure de Candy ! La la la la la !
PETIT IKKI: Nooooooooooooooooooon !
Brusque retour à la réalité.
IKKI: (essoufflé) Arrête !
SHAKA: (amusé) Alors, on s’est fait un bad trip ? Agenouille-toi devant moi, Phénix, et j’épargnerai ta vie.
IKKI: (se ressaisissant) Tu crois que j’te vois pas venir, gros dégoutant ? Jamais je ne m’inclinerai devant toi ! Car je ne crois qu’en deux choses : ma propre force… (son Cosmos se met à brûler) et la combustion spontanée ! (attaquant) Par le Vol du Phénix !
Un jet de flammes jaillit, mais est arrêté d’une seule main par le Chevalier de la Vierge.
"Poum !", d’ailleurs.

SHAKA: (légèrement agacé) Euh… Quel mot tu comprends pas dans "homme le plus proche de Dieu" ? (soupir) Tu files un mauvais Karma, sérieux. (joignant les mains) Tu me vois obligé d’utiliser ma plus terrible attaque…
IKKI: (sarcastique) Quoi ? Tu vas m’intoxiquer au patchouli ?
Shaka se met à émettre des ondes de lumières qui se dispersent dans toute la Maison, changeant le décor ambiant en une sorte de tapisserie bouddhiste d’un goût esthétique franchement douteux.
IKKI: Bon dieu, il disait vrai, c’est terrible : j’ai jamais vu une tapisserie aussi moche ! Ooooooh !
SHAKA: (grave) Chevalier, prépare-toi à recevoir… Le Trésor du Ciel !
IKKI: Un pot-de-vin, c’est ça ? Ha ! T’as vraiment aucun amour propre ! Hin hin hin… Combien ?
SHAKA: (continuant) Le Trésor du Ciel est une attaque fondée sur la Vérité de notre Univers, et qui possède l’Harmonie parfaite…
IKKI: Et ça veut dire quoi, ton bla-bla new-age ?
SHAKA: (souriant) Que tu vas méchamment déguster.
Les yeux de Shaka s’ouvrent lentement mais sûrement, sur le refrain d’Ouvre les Yeux, de Bambi Cruz.
IKKI: (paniqué) Oh non ! Little Buddha a ouvert les yeux !
L’armure du Phénix, touchée par une force mystérieuse, éclate en mille morceaux.
IKKI: (pensée) Il a détruit mon armure d’un seul coup…! Heureusement que j’me retrouve pas en caleçon… (ne pouvant plus bouger) Oh, mais…! Je… Je suis paralysé !
SHAKA: Ah ouais, je t’ai pas dit : tu vas perdre tes cinq sens, en fait ! Là, par exemple, c’est celui du Toucher.
ABRIDGED IRUKA: Ha. Touché.
SHAKA: Passons aux quatre autres…
IKKI: (l’interrompant) Non, attends ! J’voudrais te poser une question !
SHAKA: (agacé) Lemmy EST Dieu ! Ca y est, vous êtes contents ?
IKKI: (continuant) Pourquoi quelqu’un comme toi obéit-il aux ordres d’un chef maléfique comme le Grand Pope ?
SHAKA: (remonté) Ah d’accord. Alors, sous prétexte qu’il terrorise le monde, qu’il fasse tuer des femmes et des enfants, et qu’il ponctue chacune de ses phrases d’un rire sardonique, il serait maléfique ?
Silence.
SHAKA: Nan, mais présenté comme ça, naturellemen- Oh, et puis tu m’énerves ! Je vais maintenant t’enlever… l’Odorat !
IKKI: (pensée) L’Odorat ?!
L’attaque de Shaka fait se courber Ikki dans un bruit de ressort.
SHAKA: Et l’Ouïe !
IKKI: (pensée) Et l’Ouïe ?!
SHAKA: Et le Goût !
IKKI: (pensée) Et le Goût ?!
SHAKA: Et la Vue !
IKKI: (pensée) Et la Vue ?!
SHUN: Et la tête !
SHAKA: Alouette ! (se retournant) Quoi ?! (apercevant Seyar et les autres) Vous êtes réveillés, vous ?!
SHIRYÛ: Ben, depuis tout à l’heure, vous gueulez comme des sagouins, comment voulez-vous qu’on dorme ?
SHAKA: Je vois. Malheureusement, vous arrivez trop tard…
Ikki s’écroule dans un bruit lourd.
SHUN: (affolé) Ikki !
SHAKA: Mes autres attaques ayant pas porté leurs fruits, je l’ai transformé en légume…
SEYAR: Vengeance ! On va casser du hippie !
Shiryû et lui foncent vers Shaka.
SHUN: (les arrêtant) Non, laissez-le ! C’est à moi de l’affronter !
SEYAR: Plaît-il ?
SHIRYÛ: Moi de même ?
SHUN: (d’une voix mal assurée) Euh, espèce de rat ! T’as tué mon frère !
IKKI: (parlant dorénavant par télépathie) Laisse tomber, Shun, tu sais même pas qui t’es en train d’imiter…
La musique de Popeye résonne, tandis que le Cosmos d’Ikki s’élève à son paroxysme.
Un faisceau d’énergie atteint Shaka, l’empêchant de bouger.
IKKI: (apparaissant derrière lui) Surpriiiiise !
SHAKA: Mais comment tu fais ça, sérieux ?!
IKKI: (expliquant) J’ai compris que comme un aveugle qui développe ses autres sens, fermer les yeux te permettait d’augmenter ta cosmo-énergie…
SEYAR: (d’un ton de commentateur sportif) Shiryû, ton avis sur la question ?
SHIRYÛ: (d’un ton de commentateur sportif) C’est de la connerie !
IKKI: (continuant) C’est pour ça que j’ai fait exprès d’être privé de mes cinq sens…
LA DAME DE LA PUB MILKA: Mais bien sûr.
IKKI: Maintenant, je suis plus puissant que toi !
SHAKA: (paniqué) Euh, attends, reste zen ! Si tu continue, on va exploser !
IKKI: C’est l’but !
SHAKA: Ah, d’accord. (affolé) QUOI ?!
SHUN: Non, Ikki ! Fais pas ça !
SHAKA: Ouais, Ikki ! Fais pas ça !
IKKI: Adieu, petit frère. Tu étais la sœur que je n’ai jamais eue…
SHUN: IKKI !
SHIRYÛ: IKKI !
SEYAR: (l’air sérieux) Hm.
SHAKA: (s’immisçant dans la conversation) Euh, est-ce que j’ai mon mot à dire ? Nan, parce qu-
Une explosion atomique.
Carrément.
Ne reste alors plus de Shaka et d’Ikki que l’Armure d’Or de la Vierge, qui retrouve sa forme initiale.
Shun tombe à genoux.

SHUN: (bouleversé) Mon dieu. Mon frère est mort. Ça fait déjà deux ou trois fois, mais quand même, ça secoue...
Il éclate en sanglot.
SEYAR: On devrait p’tête dire quelque chose ?
SHIRYÛ: (réfléchissant un instant) Ikki était quelqu’un de-
SEYAR: (l’interrompant) Attends, attends ! (l’air sérieux) Hm.
SHIRYÛ: (d’un ton solennel) Ikki était quelqu’un de très vivant, et… (d’un ton pressé) Maintenant il est mort. Allez, on se casse.
SEYAR: (à Shun) Félicitations, vieux !
SHIRYÛ: (s’éloignant avec Seyar) T’es sûr que c’est ça qu’on dit, à un enterrement ?
SEYAR: (s’éloignant avec Shiryû) Je sais pas, j’ai jamais été enterré !
Ce qui n’est pas tout à fait vrai, mais passons.
Shun pousse un soupir, et lève les yeux vers le Ciel.

SHUN: (pensée) Mon frère…
L’image d’Ikki apparaît alors en transparence dans les Cieux (du plafond).
IKKI: (d’un ton réconfortant) Shun. Si nous devons un jour renaître sur cette planète… Je suis sûr que nous serons frères de nouveau.
SHUN: (pensée) Ikki.
IKKI: Par contre, j’espère que tu seras pas une chochotte. Non, parce que, franchement… T’es une chochotte.
Fin.

 [In Lemmy We Trust]

Stinger : Like A Virgin, par Richard Cheese. Reprise de Madonna.
Plan de l’Horloge, à mi-parcours de son décompte funeste.
KIKI: Ça y est, patron ! La flamme de la Vierge vient de s’éteindre ! Ils sont dans les temps !
MÛ: Ouais, mais… Y ‘feraient bien d’se grouiller.
On aperçoit des corbeaux rôdant autour de Saori.
MÛ: C’est qu’elle commence à attirer les corbacs, la gamine…
 

CREDITS MUSICAUX :

  • "Neon Knights" (Black Sabbath)
  • "In Bloom" (Nirvana)
  • Compte-à-rebours aquatique du jeu vidéo Sonic
  • "Ouvre les Yeux" (Bambi Cruz)
  • Musique tirée du cartoon Popeye (quand Popeye avale ses épinards)
  • "Like A Virgin" (Richard Cheese)

Toutes les autres musiques sont tirées des OST Saint Seiya.

Les Chevaliers du Zodiaque, La Série Abrégée : Maison #6
Illustration : StateAlchemist 
Encrage & couleurs : Sombreval

Publié dans Épisodes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :