Les Chevaliers du Zodiaque, La Série Abrégée : Maison #9

Publié le par StateAlchemist

Titre : Ça s'agite chez le Sagittaire
Date : 20 septembre 2010
Durée : 9:05
Épisode(s) résumé(s) : #63, #64
 
TRANSCRIPT :
 
Plan de l’Horloge.
TATSUMI: (inquiet) Il est déjà 9 heures, là ?
JABU: Sur mon front y’a pas marqué radio-réveil…
TATSUMI: Oh, mais ils en mettent, du temps…! Ils s’rendent pas compte que mon emploi est en jeu ?!
ICHI: J‘ai connu des types arrivant par la gauche qui avait une meilleure priorité.
NACHI: Ouais, et puis arrête de te faire des cheveux, Geki va bientôt revenir...
TATSUMI: C’est lequel, déjà, Geki ?
NACHI: Geki, c’est le Chevalier de la Licorne.
JABU: (intervenant) Euh, non, c’est moi la Licorne.
TATSUMI: Ben c’est pas celui du Loup ?
NACHI: Ben non, c’est moi le Loup.
ICHI: Oh, je sais, c’est le Chevalier de l’Hydre !
TOUS: C’est toi, l’Hydre !
ICHI: Oh ?
JABU: (se lamentant) Putain, même entre nous, on n’est pas assez populaire…!
BAN: Mais voyons, c’est pourtant évident ! Geki est le Chevalier de l’-
Séquence d’intro, avec Neon Knights, de Black Sabbath.
GEKI: (hors-champ) Et me voici !
TATSUMI: Gné ? Ha, enfin !
GEKI: (fier de lui) J’ai ramené un sceptre !
TATSUMI: (prenant le sceptre) C’est bien…
ICHI: Ça aurait pas été plus utile de ramener une trousse de secours ?
JABU: C’est vrai, qu’est-ce qu’il a de spécial, ce sceptre ? C’est un porte-bonheur, un artefact caché ?
TATSUMI: Meuh non ! C’est juste qu’il coûte une petite fortune; ce qui en fait le symbole de l’autorité de la Princesse Saori...
JABU: "Athéna", tu veux dire ?
TATSUMI: Oh, moi, j’sais plus où j’en suis, alors…
Il met le Sceptre dans la main de Saori (Athéna ?).
Soudain, le Sceptre commence à luire.
TATSUMI: Gnhein ?!
Comme mû par une volonté divine, le Sceptre se dresse lentement à la verticale.
[Si vous voyez un symbole phallique, vous êtes un obsédé.]
Puis, un flash lumineux éblouit Tatsumi et les Chevaliers de Bronze.
Puis, une lumière descendant du ciel s’approche d’eux.

TATSUMI: Ça alors ! C’est l’Armure du Chevalier Ayoros !
La dite Armure atterrit devant les corps inanimés de Saori (car elle est mourante) et de la troupe qui l’entoure (car ils sont mal animés).
NACHI: Euh, on a littéralement raté plusieurs épisodes…
GEKI: Ouais, c’est qui le Chevalier Ayoros ?
TATSUMI: (commençant à conter l’histoire d’Ayoros) Ayoros est le Chevalier d’Or qui donna sa vie pour sauver celle de la Princesse Saori…
JABU: (l’interrompant) "Athéna", tu veux dire ?
TATSUMI: On s’en fout !
Flash-back.
Le Sanctuaire, la nuit.
Le calendrier de la série des
Il Etait Une Fois nous indique l’année 1973.
TATSUMI: (continuant à raconter) Tout commença au Sanctuaire, il y a 13 ans, par une nuit aussi noire que les desseins qui s’y tramaient…
Dans une chambre d’enfant, la petite Athéna sommeille dans son berceau.
Mais la porte s’ouvre dans un grincement grinçant…

POPE: (chantonnant) Fais dodo, Athéna mon p’tit frère, fais dodo, t’auras un couteau…! (levant son arme, avec un petit rire sardonique de circonstance) Les enfants m’adorent !
Le Pope fend l’air de sa lame, et transperce le berceau.
POPE: Ça alors, mais qu’est-ce que…?
Il retire la lame, et découvre qu’Ayoros, qui est un look-alike de Rambo (musique incluse), a sauvé le bébé in extremis.
POPE: Ayoros ?! Rrr ! (à lui-même) Je savais qu’on aurait dû prendre le Chevalier du Cancer comme baby-sitter…
AYOROS: Grand Pope, auriez-vous perdu l’esprit ?!
POPE: Oh, si tu savais...!
AYOROS: Vous l’avez réveillé ! Et vous savez comment elle est, elle va encore être grognon toute la mâtinée !
BÉBÉ ATHÉNA: Ouin ! Ouin ! Ouin !
[Worst. Bébé. Ever.]
AYOROS: (essayant de la consoler) Chuuut… C’est tout, c’est tout…
POPE: Ne t’en fais pas pour ça, elle ne verra pas la lumière du jour…!
Il se jette sur Ayoros, mais celui-ci lui renvoie la politesse en le frappant en plein ventre.
POPE: (le souffle coupé) Hou, mon ventrou !
Dans l’action, le Pope perd son masque, révélant à Ayoros sa véritable identité.
AYOROS: Quoi ?!
POPE: (se cachant précipitamment le visage) Non, je n’suis pas maquillé !
AYOROS: Imposteur ! Vous n’êtes pas le Grand Pope, Grand Pope ! Et d’ailleurs, en y repensant, les changements de taille, de voix, et de couleurs de cheveux auraient dû me mettre sur la puce à l'oreille…
POPE: (d’un ton sournois) Que veux-tu, Sagittaire, tu n’as jamais été une flèche ! Tandis que moi… J’ai toujours eu plusieurs cordes à mon arc !
Il lance un rayon d’énergie jaune, mais Ayoros parvient à s’enfuir avec Athéna, mais hélas sans son T-shirt (magie du montage. Ne me remerciez pas, mesdames).
POPE: Alerte ! A moi la garde !
Une alarme résonne dans tout le Sanctuaire, tandis qu'Ayoros s'enfuit avec pour seuls bagages Athéna et son Armure d'Or.
POPE: (au loin) Il y a un traître au Sanctuaire, et j’vous jure qu’c’est pas moi !
Changement de décor : des ruines typiquement grecques.
Un vieux barbu se balade entre les colonne, un appareil photo autour du cou.

TATSUMI: (voix off) Mon maître vénéré, Monsieur Mitsumasa Kido, était alors en voyage en Grèce. Et comme tout bon japonais qui se respecte… (Mitsumasa Kido prend une photo) Il jouait les touristes en prenant des photos.
JABU: (voix off) Ça doit être ça qu’on appelle un cliché…
TATSUMI: (voix off) C’est alors qu’il tomba nez-à-nez avec le Chevalier Ayoros, fatigué et blessé…
AYOROS: (allongé sur le sol, avec Athéna dans les bras) Aidez moi, Monsieur. Cette ch’tiote n’enfant-
Mitsumasa Kido prend une photo, coupant Ayoros.
MITSUMASA KIDO: (se justifiant) Je suis japonais.
AYOROS: (reprenant) Cette ch’tiote n’enfant est la réincarnation de la Déesse Athéna, qui apparaît sur Terre une fois de temps en temps. Quelqu’un doit la protéger, et former de jeunes garçons à la masculinité douteuse pour affronter le Sanctuaire Maléfique…
MITSUMASA KIDO: Je suis justement un vieux milliardaire passionné de mythologie ayant cent enfants à sacrifier.
Les enfants de l’attraction It’s a Small World apparaissent.
CHORALE DES ENFANTS: Ah, comme le Monde est petit !
Les enfants de l’attraction It’s a Small World disparaissent.
AYOROS: 100 ch’tiotes n’enfants ? Woah. J’aimerai pas connaître votre moyen de contraception… Mais comme vous avez l’air d’aimer les gosses, j’vous accorde la garde de la petite ! Mais j’vous préviens, elle a déjà son petit caractère, alors ne la gâtez pas trop…
MITSUMASA KIDO: J’essayerai de m'en souvenir.
AYOROS: J’vous ai mis un biberon et du linge de rechange; ils sont avec l’Armure d’Or-Aaargh...!
Il s’écroule de douleur.
MITSUMASA KIDO: Jeune homme !
Mitsumasa Kido se penche vers lui, et récupère l'enfant.
TATSUMI: (voix off) Mais Ayoros était mort, accomplissant ainsi son ultime mission…
MITSUMASA KIDO: (attristé) Pauvre garçon.
Un silence respectueux s'installe.
Mitsumasa Kido prend une photo.
Fin du flash-back.

TATSUMI: Et voilà toute l’histoire.
JABU: Hm-hm. Et il est jamais venu à l’esprit du Père Kido de nous raconter ça avant de nous kidnapper et de nous envoyer combattre aux quatre coins du monde ?
GEKI: (pointant le ciel du doigt) Ça alors, l’Armure d’Or ! Elle s’en va !
Et en effet, l’Armure d’Or, elle s’en va.
JABU: (se lamentant) Putain, même les Armures veulent pas s’afficher avec nous…!
ICHI: Ouais, s’prendre un vent par un accessoire, c’est dur.
BAN: Ne dites pas de bêtises ! Je pense plutôt qu’elle est retournée dans la Mai-
Escaliers menant à la neuvième Maison.
Shiryû avance en tête, suivi par Seyar, qui porte toujours (à son grand regret) Shun sur son dos.

SHIRYÛ: (pointant du doigt une lueur dans le ciel) Seyar, regarde !
La lueur pénètre dans la Maison du Sagittaire.
SHIRYÛ: (hors-champ) Non, pas mon doigt…
SEYAR: Ça alors. Qu’est-ce que c’était ?
SHIRYÛ: Je crois que nous venons d’assister à une Rencontre du Troisième Type...
SEYAR: (peu convaincu) Mouais. Moi le seul troisième type que je connaisse, il est sur mon dos dans une position compromettante… (se tournant vers Shiryû) Ça te dirait pas de le porter un p’tit peu - j’te promets qu’il est inconscient - ?
SHIRYÛ: (reprenant sa route) Allons, tu sais bien que je n’ai jamais pu supporter Shun !
SEYAR: (plaintif) Mais c'est toujours moi !
Le neuvième Temple leur apparaît enfin.
Shiryû entre.
Un temps.
Seyar entre, essoufflé.
Dans les ténèbres, un objet doré semble les attendre.

SHIRYÛ: Ça alors, l’Armure du Sagittaire !
SEYAR: Ha ! Parfait : on va faire comme dans les films, et buter le boss de fin avec ! (s’approchant lentement de l’Armure) Petit-petit-petit…
SHIRYÛ: Non attends, les films ne sont pas canoniques !
L’Armure du Sagittaire pointe son arc vers Seyar.
Celui-ci se décale sur la gauche, puis sur la droite… Mais l’Armure d’Or le vise toujours de son arme.
Soudain, il comprend...
SEYAR: Oh mon dieu, l’Armure du Sagittaire veut tuer Shun !
Ni une ni deux, la coup part, surprenant Seyar, au point qu’il en lâche Shun !
SEYAR: Plaît-iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiil ?!
La Flèche d’Or atteint cible : Seyar est touché en plein cœur !
SHIRYÛ: NOOON !
SHUN: (se réveillant) Dites donc, y’en a qui aimeraient bien être évanoui, ici… (jetant un coup d’œil distrait à Seyar) Salut, Seyar. (continuant à se plaindre) On peut savoir qu'est-ce que vous avez à crier… NOOON !
SEYAR: Je suis touché !
SHIRYÛ: (paniqué) Une Flèche d’Or !
SEYAR: Je suis touché !!
SHUN: (paniqué) Oh mon Dieu !
SEYAR: Je suis touché !!!
SHIRYÛ: Euh, p-pas de panique ! Nous avons 12 heures pour rejoindre le Grand Pope, et pour le-
SEYAR: (le coupant) Hé, les mecs.
SHUN: (sur les nerfs) Quoi ? Quoi ?! QUOI ?!
SEYAR: J’déconne.
Il s’avère en effet que la Flèche a évité Seyar, et s’est plantée dans le mur de pierre.
Shiryû et Shun restent bouche bée devant tant de bêtise, alors que Seyar, lui, se montre content de sa blague.
C’est là que Shiryû sort une grosse masse de 100t piquée à Laura de Nicky Larson, et l’écrabouille (gag !).
http://fc04.deviantart.net/fs71/f/2010/263/8/a/coup_de_massue___rendu_final_by_statealchemist86-d2z51bg.jpg
SHUN: La Flèche, regardez !
La Flèche se met à briller, éclairant la pièce de ses rayons.
SEYAR: (subjugué) Woah, ça doit être trop bien pour voir dans la nuit !
SHIRYÛ: Seyar, écarte-toi !
SEYAR: Ben pourquoi ?
Le mur de pierre explose en milles morceaux, qui viennent fouetter le visage de Seyar.
SEYAR: Caillouuux !
SHIRYÛ: Voilà pourquoi.
SHUN: Ça alors !
Le jingle des Secrets de Tomb Raider résonne.
Derrière les pierres, il y a une inscription.
SHIRYÛ: Il y a un message sur le mur !
SHUN: Il faut qu’on soit sûr ! Parce que, vous savez, les mots ont parfois un double-sens !
HYÔGA: (hors-champ) Cela m’interroge !
SHUN: (se retournant) Ho ?
De retour de son combat contre le Chevalier du Scorpion, revoici Hyôga, le sourire aux lèvres.
SHUN: Hyôga !
SHIRYÛ: Et merde, j’pensais qu’on en était débarrassé pour de bon…
SEYAR: Ouais, il va encore nous piquer toutes les gonzesses…!
SHUN: (accourant vers Hyôga comme une lycéenne) Hyôga, tu es revenu ! Moi qui pensais que t’avais filé à l’anglaise sans me laisser ton numéro !
HYÔGA: (d’un air tendre) Voyons, Shun, jamais je n’aurais fait ça à celui qui m’a sauvé la vie !
Shun est sous le charme, mais la musique de Bryan Adams - (Everything I Do) I Do It For You - doit y être pour beaucoup.
SEYAR: Ho, j’ai p’tête parlé un peu vite.
HYÔGA: Mais tu sais, j’ai bien réfléchi à notre histoire, et je préfèrerais qu’on reste amis en toute amitié.
La musique en prend un coup, et le sourire de Shun aussi.
SEYAR & SHIRYÛ: Adieu les gonzesses…
SHUN: (énervé) "En toute ami-" ? Mais, espèce d’ingrat ! Après tout le Cosmos qu’on a partagé…!
HYÔGA: C’est pas le moment, Shun ! Il faut qu’on découvre ce que dit ce message !
SHUN: Ouais, c’est ça, change de sujet de conversation ! (à lui-même) Ah, les mecs, je vous jure !
SHIRYÛ: (solennel) Le message est en grec; l’une des premières langues de l’humanité, à la fois complexe et pleine de sagesse…
La solennité est palpable.
SHIRYÛ: Seyar, lis-le.
SEYAR: (surpris) HEIN ?! Mais, euh, pourquoi moi ?!
HYÔGA: Tu viens de passer six ans au Sanctuaire, tu dois bien avoir quelques notions !
SEYAR: Ben, je peux demander l’heure, commander une pita, mais je suis pas interprète à l’ONU !
SHUN: (comme à un enfant) Allez, fait un p’tit effort !
SHIRYÛ: (comme à un enfant) Prend tout ton temps, une syllabe à la fois.
HYÔGA: (comme à un enfant) Et si y’a un mot que tu connais pas, c’est pas grave, c’est comme ça qu’on apprend...
SEYAR: Oh, ça va, je vais vous le lire, votre message ! Mais si vous vous moquez de mon accent grec, vous irez vous faire voir chez ceux qui l’ont inventé… (commençant à décrypter le texte) Bon, alors, euh… "Ceci est mon testament"…
AYOROS: (voix off du souvenir solennel) Bon, alors, euh, ceci est mon testament. Aux jeunes garçons courageux arrivés jusqu’ici (plan de Shun) - et aux autres -, je lègue ce que j’ai de plus précieux… (exclamations de joie de nos quatre héros) …à savoir la vie d’Athéna… (exclamations de déception de nos quatre héros) …pour qu’ils la protègent au péril de la leur. Signé, Ayoros.
TOUS: "Pour-qu’ils-la-protègent-au-péril-de-la-leur-signé-Ayoros"... Nous le jurons sur la tête de Shun !
SHUN: (hors-champ) Hé !
SEYAR: (en larme, pensée) Oh non. Voilà que je me mets à pleurer comme une fontaine, moi !
[Vrai dialogue de la VF]
SHUN: (en larme) Mon Dieu, c’est encore plus triste qu’un épisode de Princesse Sarah
HYÔGA: (en larme) Pauvre Ayoros. S’il avait été moins bête il aurait continué à fuir, au lieu de revenir ici laisser un mémo sous deux tonnes de parpaings…!
SEYAR: La légende disait vrai : ce n’était pas une flèche.
SHIRYÛ: (en larme) Par ce testament, Ayoros reconnaît en nous de véritables hommes, et nous accorde toute sa confiance !
SEYAR: C’était vraiment pas une flèche…
HYÔGA: (pleurant à chaude larme) C’est tellement émouvant, je ne peux plus empêcher mes larmes de couler…!
SHIRYÛ: (pleurant à chaude larme) Moi non plus, mais ce n’est pas grave; car ce sentiment chaud qui nous submerge nous redonne force et courage…!
SEYAR: (pleurant à chaude larme) Oui. Force et couraaaaage !
SHUN: (pleurant à chaude larme) Et puis c’est tellement beau, un homme qui pleure !
SEYAR: (d’un ton faussement viril) Euh, bon, maintenant on va regarder le foot en buvant de la bière.
HYÔGA & SHIRYÛ: (d’un ton faussement viril) Ouais !
SHUN: Ah les mecs, je vous jure…
Une fois n’est pas coutume, la Flèche d’Or brille et détruit le mur, pour découvrir un passage vers l’extérieur.
HYÔGA: Ça alors, la sortie !
SHUN: Comme quoi, il suffisait d’suivre la flèche !
SEYAR: (d’un air grave et solennel) Chevalier Ayoros. Bien que toute ta mise en scène nous ait fait perdre un temps précieux, nous te promettons quand même de sauver Athéna en tuant quiconque s’opposera à nous !
SHIRYÛ: Ben dis donc, c’est pas super joyeux, comme promesse…
SEYAR: Oui, mais c’est un mort qui nous le demande, donc c’est à la fois légitime et plutôt flippant.
AYOROS: (en image fantomatique céleste) HA HA HA HA HA HA !
Générique de fin.
Stinger: un extrait du premier Rambo, où il faut pas le faire chier.
Palais du Pope.
POPE: (parlant à voix haute) Treize ans… Cela fait treize ans que j’ai pris la place du Grand Pope. Treize ans qu’Athéna a quitté le Sanctuaire. Treize ans qu’Ayoros a été laissé pour mort… Mais depuis ce jour, la même question me hante, comme un doute insupportable… (plan large) Comment faire pour boire avec ce masque à la con ? (plan sur le verre de vin qu’il tient dans la main) Sérieusement. Ça me rend fou !
L’AUTRE: C’est dire…
POPE: Tais-toi, moi !

 

CREDITS MUSICAUX :

  • "Neon Knights" (Black Sabbath)
  • Extraits musicaux de First Blood/Rambo
  • Chanson de l'attraction It's a Small World (paroles françaises non-officielles)
  • Jingle indiquant la découverte d'un secret, dans le jeu vidéo Tomb Raider
  • "(Everything I Do) I Do It For You" (Bryan Adams)
  • "Thriller (voix de Vincent Price)" (Michael Jackson)
  • Extrait audio de First Blood/Rambo

Toutes les autres musiques sont tirées des OST Saint Seiya.

Les Chevaliers du Zodiaque, La Série Abrégée : Maison #9
Illustration : StateAlchemist 
Encrage & couleurs : Sombreval

Publié dans Épisodes

Commenter cet article

purple velvet 24/09/2011 23:58


Tiens, j'ai encore une question à 2 balles sur cet épisode: je suis pliée de rire à chaque fois sur la séquence avec le "bon alors euh" supposé écrit textuellement sur le mur. En fait ça me fait
penser au " castle of aaaaaargh" dans Sacré Graal ( " frère Meynard, vous qui êtes érudit, lisez ça.. hooo c'est de l'araméen..." le cadrage, le fait d'écrire une phrase typiquement orale..).
Reférence volontaire ou c'est moi qui ait trop d'imagination?

Nan, parce que si c'est volontaire, ça c'est du clin d'oeil qui poutre tout. Et sinon,la vache! toutes mes félicitations pour avoir fait du Monty Python sans le vouloir. Dans les deux cas ,
wouaaaah!


StateAlchemist 25/09/2011 11:02



Non, j'y ai pensé tout seul : on croit que Seyar est hésitant, mais en fait, il ne fait que lire ce qui est écrit ^^



sseb22 05/08/2011 14:01


Salut et félicitations pour le travail accompli !!
Je me suis arrêté dans le visionnage de cet épisode quand j'ai vu le coup de la massue de 100t par Shiryu sur la tête de Seiya : COMMENT T'AS FAIT ???


StateAlchemist 05/08/2011 16:41



"Animation" image par image : une même image fixe qui bougent de haut en bas



purplevelvet 21/02/2011 01:12


Bon alors l'ami, je dois dire que pour avoir osé faire un cross over aussi inattendu et savoureux avec Led zep, tu mérites amplement ce que tu n'as pas encore eu, en toute amitié bien sûr:
Caliiiiiin gratuit!!! (et en plus je suis UNE musicienne, et pas UN footballeur, petit chanceux !- et oui j'ai eu la curiosité de lire aussi les vannes des transcriptions ;)

donc je l'ai dit, je le redis, superbe travail de montage et de montage sonore (le phénix qui fait cocorico, j'aime!). Tiens au passage, j'ai une petite question qui me tarabuste: comment procède
tu pour les voix sur un même épisode?
Je veux dire en clair: est-ce que tu enregistres du début à la fin les répliques d'un personnage pour garder l'homogénéité de la voix, et passer ensuite à un autre personnage? ou au contraire,
est-ce que tu procèdes linéairement, au fil des répliques en changeant de voix en même temps que de perso? (parce que la voix du colonel Sylvestre, c'est ptêtre un peu fatiguant à tenir sur la
durée!)
bonne continuation!


StateAlchemist 21/02/2011 10:17



Gagné : en général, j'enregistre les répliques d'un même personnage d'affilées, pour ne pas perdre son timbre de voix


Mais avec l'habitude, je retrouve plus facilement une voix.



Cdz- Yumii 13/02/2011 16:02


*-* Votre série abrégé est tous simplement PARFAITE, plus je regarde ces épisodes plus je rigole xD je l'ai découvert sur youtube, et j'espère que vous allez continuer de faire des parodie autant
marrante xD MERCi ! et respect u_u


hayhy 12/02/2011 17:33


Un de mes épisodes préférés . Sérieux, il a fait comment le Ayoros pour venir graver son petit message sur le mur , le recouvrir par de briques puis ensuite aller mourir en paix ...le mystère des
animes !

Merci ^^


Oswald 07/02/2011 12:11


"Mon Dieu, c'est encore plus triste qu'un épisode de Princesse Sarah" je l'adore cette réplique

J'espère sincèrement que la série abrégée deviendra aussi CULTISSIME que la série originale!

Je l'ai découvert par hasard sur le mur d'un ami sur Facebook samedi et depuis je ne me lasse pas de les revoir tous

T'es simplement un génie, j'adore toutes les références cachées, les clins d'oeil, les dialogues ambigus, les jeux de mot à la con

C'est du bon du très bon

Vivement la suite!

PS: Tous les épisode sans exception sont aussi drôle les uns que les autres!


Misaki 07/01/2011 18:43


xDD" J'adore la fin quand ils jurent sur la tête de Shun x"")