Les Chevaliers du Doublage - Mylène, je t'aime

Publié le par StateAlchemist

Titre: Mylène, je t'aime
Date: printemps 2007

Durée: 7:47

Ceci est un des mes premiers projets, réalisé il y a longtemps, mais comportant déjà une mécanique semblable à une Série Abrégée, et bien sûr, du Saint Seiya. Voilà pourquoi je le considère "en continuïté" avec CDZA, et que je vous le présente ici !

TRANSCRIPT :

Logo StateAlchemist.
Générique d'intro, avec la version Animetal de Pegasus Fantasy.
MYLENE: Jouez collectif !
Orphelinat. Des enfants aux voix particulièrement crispantes jouent au foot.
SHUN: Oh, des garçons en short !
SEYAR: Ha ! Ça me rappelle notre folle jeunesse ! Vous vous souvenez quand on jouait à Olive & Tom ?
Flash-Back de l'enfance de nos héros. En sépia.
SEYAR: (voix off) Moi j'étais Olivier Atton, Ikki, c'était Mark Landers, et c'est Shun qui jouait le rôle de Patty !
SHUN: (voix off) Oh oui, c'était génial !
Trois gamins tentent une tête, et se donnent un coup de boule mutuel (gag).
HYÔGA: (voix off) On se prenait souvent la tête, quand même !
Tout les enfants réunis pour une photo de groupe. Ils sont seize en tout.
SEYAR: (voix off) On était quand même monté jusqu'en D2 !
HYÔGA (voix off) 'Faut dire qu'on jouait à seize contre onze !
Fin du Flash-Back.
SHUN: Je suis nostalgique des douches et des vestiaires, et des corps musclés luisants de sueur et de désir...
SEYAR: Hein ?
HYÔGA: Tiens, en parlant de désir... Seyar, tu vas pouvoir retrouver Mylène, ce soir !
SAORI: Mylène ? Comment ça, "Mylène" ? C'est qui cette Mylène ? C'est qui cette connasse ?!
HYÔGA: Ben c'est Mylène, la boniche de l'Orphelinat, la p'tite copine de Seyar ! Celle pour qui son coeur bat, celle qui est prête à s'offrir à son étreinte virile et sensuelle !
SEYAR: Ta gueule.
SAORI: Oh, mais savoir que Seyar a déjà une petite amie ne me dérange pas !
SHUN: Mon cul...
SAORI: Oui, il a une petite amie, et alors ? 'Pas grave, je m'en fous... Alors qu'il aurait pu choisir une riche héritière prête à lui assurer son avenir financier, et à combler tout ses désirs, il choisit une petite boniche de merde, sans le sou, qui vit dans un sous-sol. Nan, franchement, je m'en fous.
HYÔGA: Ah ben tant mieux ! Pendant deux secondes, j'ai cru que t'étais jalouse comme un pou !
Dans la cour de l'Orphelinat, l'arbitre Mylène siffle le rassemblement.
MYLENE: Hors-jeu ! Balle au centre ! Carton jaune ! Lancer franc !
SEYAR: Oh, ça me donne envie de jouer ! Yaouh !
Seyar, Shun, et Hyôga rejoignent les orphelins aux voix crispantes.
SEYAR: Hé, la passe-la passe-la passe-la passe ! St'eu plaît-st'eu plaît-st'eu plaît-st'eu plaît !
ORPHELIN #1 : Regardez, c'est les grands !
Seyar récupère le ballon, et exécute quelques mouvements très pro, quitte à malmener les orphelins (quel homme).
SEYAR: Yeah ! Ouh ouh ! Hop, petit pont !
LES ORPHELINS: Et nous, alors ?
SEYAR: Et non ! Ha ha ! Shun... Hyôga... On va les éclater ! On va les faire chialer, ces mômes, ça va être génial ! Ha ha !
Ralenti sur une magnifique reprise de volée de Seyar...
SEYAR: Wouh-ouh ! Regardez, je suis Pelé ! Je suis Pelé !
...Qui malheureusement s'écrasera lamentablement par terre. Boum.
ORPHELIN #2: On dirait plutôt Guivarc'h.
MYLENE: Ha ha ! Quel incapable !
Le soleil se couche sur l'Orphelinat. Saori, Shun et Hyôga regagnent leurs pénates.
HYÔGA: Putain, se prendre un 15 à 2 par des mioches de 7 ans, c'est la loose.
ORPHELIN #1: Ah ben c'est pas grave, l'important c'est les trois points.
SHUN: Oui, mais notre réputation au Sanctuaire va en prendre un coup...
SEYAR: Je reste convaincu que l'arbitre est un vendu !
LES ORPHELINS: Oh, lui, hé ! Mauvais joueur ! C'est vrai qu'on t'a vaincu !
Mylène et Saori se regardent l'une l'autre, d'un air qui en dit long.
SAORI: Bon, nous, on te laisse avec la boniche qui te sert de fiancée, et on s'en va sans regret !
SEYAR: Plaît-il ?
Les orphelins exultent : leur ami reste avec eux.
ORPHELIN #1: On va pouvoir lui mettre la pâtée aux Petits Chevaux, à c't'imbécile !
HYÔGA: Passe une bonne soirée !
SHUN: Bonne bourre !
SEYAR: (ne semblant pas vraiment avoir saisi) Toi aussi !
La nuit. Le port de plaisance, près de l'appartement de Seyar.
SEYAR: Ha, l'Océan ! Les mouettes, le bruit des vagues, l'agonie des dauphins qu'on massacre sans scrupules... Oui, j'aime l'Océan. (se tournant vers Mylène, qui a l'air hagard) Hmm ? Ben dis donc, t'en fais une tête, ma p'tite Mylène ! Dis le tout de suite, si je te fais chier ! Qu'est-ce qui se passe, t'as tes ragnagnas ?
MYLENE: Seyar, je crois qu'il est temps qu'on parle sérieusement de notre couple.
SEYAR: Et merde... Ça va encore être de ma faute. Si c'est ce que j'ai dis tout à l'heure sur l'arbitre, ben je m'excuse. Mais y'avait quand même de la triche, et t'es une vendue.
MYLENE: Dis-moi franchement...
SEYAR: Franchement.
MYLENE: Seyar, est-ce que tu as une liaison avec cette pouffiasse aux cheveux verts ?
SEYAR: Hé, ho. Écoute : Shun est un bon ami, et un vaillant combattant...!
MYLENE: Je ne parle pas de lui, je parle de la fille masquée qui est venue te voir dans ta chambre, à l'hôpital, pendant que tu dormais, à demi-nu...
Flash-Back. Une fille masquée pénétrant dans la chambre de Seyar, à l'hôpital, etc.
SEYAR: (voix off) Oh, tu parles de Shina ! Ça compte pas, elle essayait de me tuer ! Il ne s'est jamais rien passé entre nous, mise à part une amitié cordiale et musclée !
Fin du Flash-Back.
MYLENE: Je ne te crois pas !
SEYAR: Ça, c'est dommage.
MYLENE: Jure-le moi ! Jure-moi que tu ne lui a jamais mis la... La langue dans... Que tu ne lui as jamais fait du... Enfin, comment dire...? Euh... Jure-moi que tu ne lui as jamais tripoter son petit lapin !
SEYAR: (interloquée) Son petit lapin ?
Flash-Back. Shina enlevant son masque, et serrant dans ses bras un petit lapin. Suivi de Seyar, courant après le rongeur sus-cité.
SEYAR: (pensif. voix off) Lui tripoter son petit lapin...
Fin du Flash-Back.
SEYAR: (désolé) Oui, je l'avoue. J'ai tripoter son petit lapin.
MYLENE: (forte dans la douleur) Je le savais, j'en étais sûre. Quand je pense que moi on m'a jamais rien tripoté ! Pourtant, j'ai grandi dans un Orphelinat... Même toi, avec toutes ces histoires de Saints, tu ne m'as jamais touché les nichons ! Oh, Seyar, tu me fais vraiment connaître les affres de l'amour !
SEYAR: Je ne sais pas ce qu'une ulcération superficielle douloureuse de la muqueuse buccale ou génitale vient faire là-dedans, mais je veux que tu saches quelque chose, ma petite Mylène d'amour : je t'aime. Et quelles que soient les tentations, que ce soit Shina, Marine, Saori, Shun, ou le Chevalier d'Or du Bélier, ce sera toujours toi que j'aimerais d'amour, mon p'tit chlou-bou-dou.
Plan large. Nos deux tourtereaux sont côte-à-côte, face au Ciel étoilé.
MYLENE: Oh, Seyar, c'est tellement beau !
SEYAR: C'est le Ciel et les étoiles.
MYLENE: Mais non, ce que tu dis, crétin...
Une étoile filante passe, permettant la transition vers Seyar et Mylène, qui rentrent à l'Orphelinat d'une démarche très mal animée.
SEYAR: Bon, maintenant, on rentre ! Toute cette histoire de petit lapin m'a donné faim ! Oui. J'ai tellement la dalle que j'arrive même plus à marcher normalement...
Gros plan sur Mylène, qui marche aussi d'une drôle de façon.
SEYAR: Et toi aussi t'as faim, à ce que je vois !
Dans la cour de l'Orphelinat, sous un arbre.
MYLENE: Alors tu me le promets, hein ? Une fois le Grand Pope réduit en miettes, tu viendras me voir ?
SEYAR: Je te le promets sur la tête de ma mère, même si je suis orphelin ! Et dès que je saurais comment on fait les bébés, je t'en fais un. Et on vivra heureux tout les trois, avec ton salaire de boniche, parce que Chevalier, c'est du bénévolat.
MYLENE: Je le crois pas... Tu sais même pas comment on fait les bébés ?!
SEYAR: Je devrais ?
MYLENE: T'as jamais vu de film hentai ?
SEYAR: Une fois, j'ai vu un film en anglais, mais pas en thaï. Mais t'inquiète, ça doit pas être si compliqué, 'suffit d'aller chercher des p'tites graines, et tout ça.
Une larme pointe au coin de l'oeil de Mylène, qui pourtant sourit en entendant ces mots (Mylène, pas la larme).
SEYAR: Ha, attention, t'as un truc qui colle, là... (essuyant la larme) C'est parti. (sourire un peu obscène). Hu-hi !
Seyar et Mylène se regardent les yeux dans les yeux. Dans l'arbre juste au-dessus, des orphelins les observent. Se bousculant, ils finissent par tomber de l'arbre avec fracas (ce qui aurait normalement dû les tuer une bonne fois pour toutes).
SEYAR: Ha ben je savais bien que les enfants naissaient dans les arbres !
Générique de fin. Blue Forever, par Make-Up.
 

CRÉDITS MUSICAUX :

  • "Pegasus Fantasy" (Animetal)
  • "Blue Forever" (Make-Up)

Toutes les autres musiques sont tirées des OST Saint Seiya.

Publié dans Hors-série, Avant CDZA

Commenter cet article

kik 19/06/2017 14:35

la vidéo n'existe plus, où la trouver maintenant ?

StateAlchemist 20/06/2017 17:08

Je n'ai pas de lien de secours bien à moi en tête ; essaye de voir sur DailyMotion ou YT si quelqu'un d'autre ne l'a pas ré-uploadé :-)

Mohussitogou 31/10/2012 09:28

ok merci

Mohussitogou 30/10/2012 11:28

je n'ai pas acces a la video je ne peux pas la voir ni la telecharger qq peut me donner un lien ou qq chose ? svp
merci

StateAlchemist 30/10/2012 16:23



Arf, pardon, j'ai complètement zappé de remettre ça en ligne...!


Je l'ai noté sur ma to-do-list, je le ferais une fois le CDZA 12 bouclé (je pense le mettre sur la chaîne YT, directement).



Mylène 29/03/2012 17:27

Je m'appelle Mylène.... Et j'adore ! x)
Tellement con ! J'en pleurs de rire !

Gramapoof 03/11/2011 22:47


Ce bonus est mieux fait (et beaucoup plus drôle) que celui qui se passe au sanctuaire !
Je suis assez impressionné par le "bond" de qualité qu'il y a surtout entre les premiers bonus et le premier épisode de la série, tant pour les dialogues, la qualité d'enregistrement, les voix, le
scénario ... j'ai pas trop regardé les dates mais est-ce du à une plus longue durée de préparation ou une sorte de "déclic" ?

Encore bravo, ton boulot est fantastique ! :)


StateAlchemist 04/11/2011 06:58



Près de 2 ans séparent ces pré-épisodes de CDZA. Entre-temps, j'ai fais des tas d'autres parodies, et ai parfait ma technique :)



miyu 24/08/2011 18:02


fantastique ! Il n'y a pas d'autres mots pour définir ton travail et franchement ... wouhaaa =o


Barbie Chaite 31/01/2011 11:53


Dès 2007 tu assurais ! Respect !!


Misaki 16/01/2011 23:14


J'adore trop ce bonus là!! xD Franchement, chapeau! Les deux dialogues qui me font exploser de rire à chaques fois c'est:

Shun: Oh, des garçons en short!... (mdr il se met à la pédophilie après les déviances sexuelles! >


géraldine 14/12/2010 20:09


j'adore cet épisode!!! je ne m'en lasse pas^^

sinon je viens de parcourir ce blog, il est très bien fait et j'y apprend que tu es tout seul!!!je suis mega impressionnée! respect!!!:)

bonne continuation et merci pour ces perles d'humour!!!