Présentation

  • : Les Chevaliers du Zodiaque, la Série Abrégée
  • Les Chevaliers du Zodiaque, la Série Abrégée
  • : Vous aimez rire, vous aimez les Chevaliers du Zodiaque, et vous n'avez pas le temps de regarder une centaine d'épisodes ? CDZA est fait pour vous !
  • Contact

T-SHIRTS

Recherche

DONATIONS

Maintenir Douze Temples antiques en bon état coûte étonnement cher !

Aidez le Sanctuaire à payer ses factures en donnant quelques sous via Paypal :

Tout l'argent non-dépensé dans la rénovation des colonnes partira dans la poche du gentil auteur de Série Abrégée qui nous double !

Kiki couleurs

19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 15:44

ATTENTION : contrairement à son prédécesseur, cet article n'est pas un résumé d'épisode. Pour mieux le comprendre, il est donc conseillé d'avoir vu les épisodes 2 et 3 de Saint Seiya Omega.

 

MERCI DE NE PAS SPOILER LES FUTURS ÉPISODES À L'AUTEUR DE CES LIGNES.

 

« À l'attention des auteurs de Saint Seiya Omega.

 

Mesdames, messieurs,

Je viens de découvrir votre nouveau dessin animé, spin-off de la célèbre franchise Saint Seiya, et je ne peux que vous féliciter, concernant ses qualités techniques et graphiques.

Néanmoins, je viens de terminer le troisième épisode, et un doute s'installe dans mon esprit, pour ce qui du scénario...

En effet, si l'on résume l'histoire en quelques lignes, Saint Seiya Omega traite d'un jeune orphelin élevé loin de son monde d'origine, et se découvrant des pouvoirs surnaturels. Il part alors à l'aventure, et fait la rencontre d'un rouquin sympathique mais désordonnée, qui lui apprendra les bases pour comprendre l'univers inconnu auquel il appartient. Ensemble, il rejoigne une école/forteresse située au bord d'un grand lac, et dirigée par un vieux directeur barbu. Là, ils se lieront d'amitié avec une condisciple studieuse mais trop respectueuse des règles, et croiseront aussi un trio de petites brutes semblant mépriser les gens de moindres conditions. S'ajoute à cette galerie de personnages un terrible adversaire que l'on croyait mort quand le héros n'était qu'un nourrisson (mais qui réapparaîtra une dizaine d'années plus tard), et un membre du corps enseignant à l'imposante carrure, qui sympathisera avec les protagonistes, et leur donnera de bons conseils...

Autant l'on pourra pardonner le concept de l'orphelin aux pouvoirs exceptionnels grandissant hors de son milieu de naissance (ce schéma trouvant sa source jusque dans la mythologie dont vous vous faîtes les héritiers), autant pour le reste, je crois que vous vous fichez un petit peu de ma gueule, bande de bâtards.

Je sais bien que mes romans ont touché un large public, et que depuis leur publication, l'idée d'écoles spéciales pour tout et n'importe quoi est apparue dans nombres d'œuvres nippones (l'école pour ninjas de Naruto, l'école pour meisters de Soul Eater, l'école pour shinigamis de Bleach, l'école pour duellistes de Yu-Gi-Oh ! GX, etc.), mais il ne faut pas non plus déconner.

Vous trouverez ci-joint la convocation au tribunal rédigée par mes avocats.

En espérant vous voir bientôt devant le juge,

 

Joanne Kathleen Rowling »

 

So, yeah, j'espère ne pas être le seul à avoir fait le rapprochement entre Palaestra et Poudlard en regardant le troisième épisode d'Omega (sinon ça veut dire que je dois renouveler ma bibliothèque)...

 

http://i.imgur.com/9UU7k.png

* Hedwige's Theme *


http://i.imgur.com/2NDHa.pngD'après ce que j'ai cru comprendre, le design est inspiré par celui du Mont St-Michel.

Si ils fabriquent des biscuits, je prends !

 

http://i.imgur.com/6HPaR.pngOups, je crois que quelqu'un à laisser ouvert tous les robinets du troisième étage...

 

http://i.imgur.com/mtNAu.pngEt jouent au Quidditch.

 

Voilà, c'est officiel : nous avons une école pour Chevaliers dans une série Saint Seiya.

Seigneur.

Par où commencer ?

 

POURQUOI ÇA AURAIT PU MARCHER, MAIS NON

 

Parlons de l'enseignement dans Saint Seiya, voulez-vous.

Il se fait de deux façons :

  • l'enseignement individuel. Le protagoniste va chercher un maître plus ou moins âgé dans un trou perdu, de préférence exotique (désert, montagne, île paumée dans l'océan), et suit avec lui un entraînement bien spécifique. C'est le type d'enseignement suivi par Shyriû, Hyôga, Ikki, et la majeure partie des Bronzes Secondaires (semble-t-il).
  • L'enseignement collectif. Le protagoniste fait partie d'un groupe de plusieurs disciples se bagarrant pour une même récompense (= l'Armure), et avec lesquels il rivalisera ou fraternisera. C'est le type d'enseignement suivi par Shun et Seiya (même si ce dernier avait un maître bien à lui).

Sur le papier, Palaestra se situe dans la seconde catégorie, et fait doublon avec le Sanctuaire, qui est LE lieu d'entraînement collectif dans l'univers saint seiyesque (il y a des apprentis Chevaliers dans tous les coins, et il est probable que plusieurs Armures y soit données). À première vue, l'utilité de ce nouveau lieu (et sa création par les scénaristes) est donc discutable : autant donner un bon coup de pinceau au vieux Colisée, et réunir tous les apprentis là-bas.

Pourtant, on pourrait facilement imaginer Palaestra comme une sorte de « succursale » du Sanctuaire, spécialement faite pour l'enseignement des jeunes, tandis que le Sanctuaire sus-cité ne garderait qu'un aspect stratégique et religieux.

En effet, rien ne dit qu'après la fin d'Hadès/Next Dimension, il y ait encore des maîtres capables de prendre des élèves individuellement (Camus, Dôkho, Daidalos, et Guilty sont morts, et allez savoir ce qui est arrivés à Marine et aux maîtres des Bronzes Secondaires) ; et pour peu qu'une bataille face à Mars ait réduit presque à néant toute l'armée d'Athéna, ouvrir un centre d'entraînement éloigné de la cible principale des attaques ennemies aurait été bien vu. La nouvelle génération pourrait ainsi s'entraîner en paix (= sans risquer de se faire exploser la face par une décharge de Cosmos perdue), jusqu'à ce qu'elle soit prête à monter au front avec ses aînés.

 

Problème : Palaestra n'est pas un centre d'entraînement. C'est une fichue école !

 

Le terme n'est jamais employé dans l'épisode, mais il ne faut pas se voiler la face ("pa com Yuna lawl") : Palaestra est une fichue école privée, avec tout ce que cela implique ! Preuves à l'appui !

 

Pièce à conviction #1 : les uniformes

 

Sans doute est-ce mon coté prolo, mais pour moi un Chevalier doit s'habiller avec des guenilles, être couvert de terre, et sentir la sueur. Et si l'idée même d'un uniforme n'est pas trop dérangeante (car renvoyant à ce qui se fait dans les institutions militaires), c'est vraiment le look qui pose soucis :

 

http://i.imgur.com/aOGCm.png

Le crossover Saint Seiya/Vampire Knight s'annonce très étrange.

 

Ne venez pas me faire croire que ça ne vous rappelle pas un uniforme scolaire, tout blanc et tout propret !

Mis à part le minuscule insigne rappelant le sceptre d'Athéna, difficile de faire le rapprochement avec l'univers Saint Seiya... 

 

http://i.imgur.com/7y2EZ.png

Ou alors ils sont sous-officiers dans l'Alliance Rebelle, et c'est plutôt cool.

 

La col de la veste fait décontracté, c'est vrai, et à un moment j'ai même cru que c'était une tenue sportive, proche d'un jogging (mais en plus digne). Mais non, je doute que les apprentis Chevaliers s'entraînent avec ça sur le dos.

Et si vous n'êtes toujours pas convaincu de la connotation scolaire du machin, voyez la version portée par les femmes Chevaliers :

 

http://i.imgur.com/MiOHv.png

Le haut, c'est correct. Le bas, par contre...

 

http://i.imgur.com/bzSbD.png"Psst. Si j'étais toi, je ne m'assierais pas avec cette jupe..."

 

http://i.imgur.com/iXUZK.pngPLAN ENTRE-JAMBES DE SCHOOL GIRL !

 

Ouaip, les filles ont droit à une jupe plissée descendant difficilement jusqu'aux cuisses, avec des bas/collants comme ont en a vu mille fois dans d'autres animé pas toujours tout public. Il n'y a peut-être pas de plans culotte, mais le principe me dérange quand même : pourquoi ne pas mettre des pantalons à tout le monde ? Je ne pense pas que Saint Seiya avait nécessairement besoin de vêtements de school girls typiquement nippons dans son imagerie grecque ancienne... Les body moulants de Shina et Marine sont certes bien plus sexy, mais ont le mérite de passer pour des tenues de combats. De plus, « féminiser » ainsi cet uniforme crée une sacrée dichotomie vis-à-vis du traditionnel port du masque, qui est justement censé gommer la féminité des femmes Chevaliers (ça ne marche pas des masses quand elles se promènent à moitié dénudées et en talons aiguilles, mais là n'est pas la question).

 

Pièce à conviction #2 : les salles de classe

 

On ne voit ça que quelques micro-secondes à la fin de l'épisode 3, mais cela suffit :

 

http://i.imgur.com/aVDHT.png

* générique de les Années fac *

 

Bam, nous voilà avec des salles de cours/amphithéâtres (j'entends déjà Kôga dire « pff, ce qu'on s'ennuie »)...!

Bien sûr, on peut facilement leur trouver une fonction : l'étude de la mythologie, de l'astronomie, ou de la stratégie militaire. Ce sont des domaines de connaissances importants. Mais au point d'y consacrer plusieurs heures par jour, et de construire des amphi' rien que pour ça ? Ça me paraît superflu. Les Chevaliers d'Athéna sont avant tout des pratiquants d'arts martiaux : leur enseignement ne devrait pas s'encombrer de (trop de) phases théoriques, ou alors assis en tailleur par terre, entre deux séances de bourre-pifs.

Et même en admettant que le programme d'enseignement des Chevaliers ait évolué en treize ans, c'est vraiment donner trop de confort aux apprentis, comparé à ce que l'ancienne génération a vécu.

 

Au passage, je fais aussi remarquer aussi que Palaestra possède un planétarium : comme ça, les élèves peuvent étudier les astres ET se coucher tôt...

 

http://i.imgur.com/RSL5Q.png

C'est très joli, et les applications pratiques sont évidentes, mais on est loin des douces nuits étoilées du Sanctuaire...

 

http://i.imgur.com/UWpgy.pngLa grosse boule de lumière représente Athéna. Et regardez ce qui gravite autour (j'adore ces petits détails) !

 

http://i.imgur.com/ucOXw.png

Enlève ton masque, Hermione Granger, on t'a reconnu avec ton gros bouquin !

 

Pièce à conviction #3 : les périodes de vacances

 

La chose qui m'a quasiment fait imploser : les jeunes Chevaliers ont droit à des vacances !  

 

http://i.imgur.com/xc3Cm.png

Whaaa ?!

 

Chevalier/Saint, c'est censé être une profession de foi et un choix de vie, pas un truc qu'on fait huit mois dans l'année !

 

« Chevalier, promets-tu de jurer allégeance à Athéna, notre Déesse bien-aimée ?

– D'accord, mais seulement si j'ai droit à deux semaines de congés pour aller aux sports d'hiver ! »

 

The fuck ! On dirait une des vannes de  CDZA, quand Ayor dit qu'il a posé ses RTT en Août !

 

OK, les séminaires laissent aussi leurs étudiants rentrer chez eux, sans que la conviction de ces derniers soit remise en cause, et les petits gars engagés dans l'Armée de Terre ont droit à des permissions... Mais si on compare (une nouvelle fois) avec ce qu'on connu Seiya et sa bande, c'est tout de même assez choquant, et ça fout en l'air toute la portée dramatique du dur entraînement d'un Chevalier ! Imaginer si Shun avait pu revoir son frère tout les trois mois, ou si Seiya avait pu retrouver sa sœur à l'Orphelinat pendant les vacances d'été...

 

Donner des périodes de congés aux jeunes Chevaliers normalisent leur condition, alors que ça devrait être quelque chose d'extraordinaire : partir six années durant s'entraîner sans relâche, c'est un sacerdoce ; revenir se reposer chez papa-maman à chaque fin de trimestre, beaucoup moins.

 

Car oui, avoir des vacances et rentrer chez soi implique que les élèves ont des parents (ou de la famille quelconque).

Je ne dis pas que tous les Chevaliers doivent être orphelins, mais comment ça se décide, au vingt-et-unième siècle, d'envoyer son gosse dans un pensionnat où il apprendra à défendre une déesse antique ? Palaestra a un stand au Salon de l'étudiant (entre ceux pour Sciences Po et le CAP Chaudronnerie), et distribue des prospectus aux ados accompagnés par papa et maman ? À moins que les étudiants soient tous fils/filles « d'initiés » (soldats, serviteurs, anciens Chevaliers), ça peut donner de sacrées discussions entre les parents...


« Tiens, ma fille a décidé, pour son orientation, ce sera un Bac Sciences et techniques Médico-Sociales !   

–  Oh, bien ! Moi, mon grand garçon va partir étudier en Grèce, et rejoindre l'Armée de la Déesse de la Sagesse.

Ha la la, ce qu'ils grandissent vite, tout de même ! Je vous ressers un petit café ? »

 

Pièce à conviction #4 : le directeur, et surtout le vice-directeur

 

Je peux comprendre la présence d'une autorité dirigeante pour tenir un endroit pareil : les jeunes Chevaliers ne sont pas connus pour vivre facilement ensemble (dans les premiers tomes des différentes séries, il faut toujours qu'ils se frittent entre eux), et les murs de la forteresse ne tiendraient pas longtemps si on les laissait seuls entre eux. Mais les postes/termes de « directeur » et de « vice-directeur » font trop contemporain et administratif à mon goût, et associés au décor ambiant, gagnent indubitablement une dimension scolaire !

Si ça avait été des prêtres ou des officiers supérieurs qui tenaient la boutique, je ne dis pas, mais là...

 

En plus, 'faut voir les têtes des mecs !

Je ne m'avancerai pas sur le directeur, qui a une toge, des cheveux longs, et une belle barbe blanche : lui, si ce n'était son grand bureau avec la petite loupiote style 50's, il collerait même plutôt bien à l'univers.

 

http://i.imgur.com/dfuZS.png

J'aimerais comprendre l'intérêt d'installer son bureau dans un hangar à avion.

 

http://i.imgur.com/3OrY6.pngJ'ai été déçu que le directeur ne soit pas un personnage qu'on connaisse (ou alors, j'ai mauvaise mémoire)...

 

Mais le vice-directeur, avec sa veste en tweed, son col roulé, et son pantalon en velours ? Yeurk !

 

http://i.imgur.com/nY8Xz.png

Si ce type transpire la Grèce antique, alors il a un bon déodorant.

 

Vous lui confieriez la charge d'une cinquantaine de guerriers capables de fendre le sol d'un seul coup de pied, vous ? Franchement, bonjour l'erreur de casting, et dans un dessin animé, c'est balaise !

 

 

 

Je ne sais pas ce qui s'est passé dans la tête des scénaristes, mais j'ai l'impression qu'ils ont trop voulu rationaliser l'idée d'un lieu d'enseignement pour Chevaliers, ce qui a abouti à quelque chose de bien trop moderne pour l'univers baigné d'antiquité qu'est celui de Saint Seiya (des périodes de vacances, quoi, merde !).

 

Plus grave encore, l'aspect clairement scolaire de Palaestra fait passer les apprentis Chevaliers pour des enfants, et non pour de jeunes prodiges fendant des montagnes en deux.

Je sais bien que des gamins de treize à quinze ans ne peuvent raisonnablement pas être des combattants matures et accomplis, mais qu'importe la vraisemblance ! De mon temps (vieux con inside), les enfants de dessin animés n'allaient pas à l'école : ils partaient à la conquête des Cités d'Or, ils cherchaient les sept boules de cristal, et ils s'occupaient des sbires du Dr Gang, tout ça sans la surveillance des adultes, qui étaient trop bêtes pour comprendre. T'avais envie d'être aussi braves et débrouillards qu'eux, et ça faisait rêver !

 

Ici, où sont l'aventure, la magie, les grands espaces ? Qui voudrait rejoindre une école pleine de règlements et d'heures de cours théoriques, même si c'est pour avoir une jolie Armure et des super-pouvoirs à la fin de l'annéee ? Je sais bien qu'il y a un public pour ce genre d'histoire (moi-même, j'apprécie beaucoup les X-Men et Harry Potter), mais il n'était pas indispensable d'appliquer ce genre de concept à une série estampillée « Saint Seiya ».

 

La voie de Chevalier d'Athéna ne devrait pas ressembler à un cursus d'étude comme un autre. Devenir Chevalier devrait être un exploit, demandant plus d'effort que de remplir le formulaire d'inscription d'une école privée.

 

Na !

 

Ceci étant dit...

 

CE QUI EST BIEN QUAND MÊME DANS L'ÉPISODE 3 (CAR IL Y A DES CHOSES BIENS)

 

Je vais être franc avec vous : si le « dans le prochain épisode » de l'épisode 2 m'a fait l'effet d'une douche froide (du genre pluie de grêlons), l'épisode 3 en lui-même... n'était pas aussi désagréable que ça.

Don't get me wrong : Saint Seiya + école = MAL. Mais tout ce qu'il y avait autour était bien joué. J'ai d'ailleurs peur que les épisodes d'Omega se résument à ça : de GROSSES erreurs (les Armures cristal, la catégorisation du Cosmos, l'école) entourées de plein de petits trucs chouettes.

Commençons.

 

A.les décors

 

http://i.imgur.com/GClIz.png

Oh, ils ont même des petits cartables, dis donc !

* Va se pendre. *

 

On dira ce qu'on voudra, les backgrounds de Palaestra sont superbes, et parsemés d'éléments décoratifs qui donnent un cachet « Grèce antique » à l'endroit.

 

http://i.imgur.com/RWIEP.png

En clair, y'a des statues de mecs à poil.

 

Les extérieurs sont grands, lumineux, parfois même labyrinthiques...

 

http://i.imgur.com/hw0qO.png

http://i.imgur.com/3e1lA.pnghttp://i.imgur.com/TbUlP.png

 

...tandis que les intérieurs ont une atmosphère plus tamisée, et presque monastique.

 

http://i.imgur.com/Vu9VN.png

http://i.imgur.com/0MAue.pnghttp://i.imgur.com/S63wt.png

 

J'aiiiiiiiiiiiime.

 

À noter que malgré le style architectural, les bâtiments ont l'air relativement neufs, ce qui impliquerait que la construction de Palaestra soit récente (après la disparition de Seiya ?), et que ce ne soit pas de la retcon du type « ça a toujours existé mais on vous l'avait pas dit, oups ».

Ce qui pose la question de l'initiateur(trice) du projet... On pense tout de suite à Saori, mais quand Kôga parle d'elle à l'école, personne ne semble faire « tilt ». Mais je pense que c'est un plot point, qu'il y a de la magouille sur l'identité d'Athéna, et que de sombres mystères planent sur cette école (* Hedwige's theme again *)...

 

Oh, et puis y'a un vieux stade/Colisée semblable à celui du Sanctuaire, aussi :

 

http://i.imgur.com/vKMCg.png

Ouais, enfin, plus pour longtemps.

 

B.l'organisation hors de l'école, restée inchangée

 

Le vice-directeur l'explique lui-même : le Sanctuaire existe encore, Athéna s'y trouve (?), et les Douze Maisons à traverser pour la rejoindre n'ont pas bougé d'un iota.

 

http://i.imgur.com/ZgUDS.png

Dites au concierge qu'on a retrouvé son balai.

 

http://i.imgur.com/ObirG.png- Qu'est-ce qu'il a dit ?

- PARLEZ PLUS FORT, M'SIEUR !

 

Ouf !

Il est en effet heureux que Palaestra n'ait pas remplacé tout ça, et que l'Armée d'Athéna ne soit pas composée que de petits jeunes en uniformes, planqués dans un pensionnat de bourgeois (ils auraient pu le faire, et vous le savez).

 

Dans le même registre, on apprend aussi que les grades chevaleresques de Bronze, Argent et Or sont toujours d'actualité, et c'est tant mieux : les scénaristes auraient pu transformer ces classifications en équivalents de Poufsouffle, Serdaigle ou Griffondor. On s'en est bien tiré !

 

http://i.imgur.com/U63le.png

Me cassez pas les arpions avec le design de l'Armure d'Or, c'est évidemment une représentation générique.

Au passage, je vous parie cent balles et un Mars que les deux Golds Saints sont Shun et Hyôga.

 

De même, on envoie toujours des Chevaliers accomplir diverses missions quand il y a du grabuge dans le monde : c'est en effet parce qu'un Cosmos géant a été ressenti sur l'île de Kôga que ce dernier croise Sôma sur sa route.

 

C.le pseudo-Drago Malefoy

 

http://i.imgur.com/YD9R7.png

Si j'apprends que ce gars à des fangirls et se fait shipper, j'abandonne tout espoir en l'humanité.

 

Les personnages de bullies, on les connaît, il semble y en avoir dans chaque histoire se déroulant dans une école (je devrais le mettre en pièce à conviction #5, tiens).

Ici, ce rôle est tenu par Spear, qui rejoint donc la longue liste des gros connards dont on se demande comment ils ont obtenu une Armure sacrée (car il a une Armure de Bronze, le salaud).

 

http://i.imgur.com/Fcs1U.png

Tu fais chier le monde, t'as une constellation protectrice à la con. C'est ça, le karma.

 

http://i.imgur.com/UYqyg.pngMoi aussi j'en voudrais à la Terre entière si j'avais une Armure pareille...

 

http://i.imgur.com/EVKID.pngEn même temps, t'as vu la gueule de son adversaire...!

 

Dès le départ, il traite Kôga comme un moins que rien, sans que les raisons ne soient bien claires. C'est d'ailleurs l'un des points faibles de l'épisode, tant leurs altercations semblent forcées par le fait que y'en a un c'est le gentil, et l'autre c'est le méchant.

 

http://i.imgur.com/A8pps.png

- C'est ma tata Saori qui me l'a offerte après que j'ai pleurniché !

- Tu te rends bien compte que tu me facilites la tâche, là ?

 

Là où Spear se rattrape, c'est quand il s'en prend à Yuna, le personnage féminin. Que ce soit de la jalousie, du machisme ordinaire, ou une réelle aversion pour les femmes Chevaliers, le gars frappe là où ça fait mal.

 

http://i.imgur.com/TEF59.png

http://i.imgur.com/bSv7w.pnghttp://i.imgur.com/C5KZS.pngBurned !

 

Oh oui, ce mec une teigne, et c'est très bien vu. Car quitte à devoir se taper le gros cliché de l'emmerdeur en milieu scolaire, autant qu'il soit bien écrit, c'est-à-dire très désagréable, voire immonde. Mission accomplished !

 

http://i.imgur.com/QCze9.png

Hé, Spear, les années 40 ont appelé : elles veulent que tu reviennes.

 

Mieux, encore ! Alors qu'il s'en prend une nouvelle fois à Kôga, c'est Yuna qui va l'affronter en duel, et qui lui fiche la pâtée. Car les petites brutes à qui on rend la monnaie de leur pièce, même si ce n'est pas original pour un sou (gag), ça fait toujours du bien !

 

http://i.imgur.com/fVWlC.png

http://i.imgur.com/8X7o5.png"C'est pas juste ! Je suis aussi idiot qu'eux !"

 

D'ailleurs, subtilité finale : à la fin du combat, Spear reconnaît sa défaite, au lieu d'aller chialer dans les jupes de son père comme son modèle littéraire (signe que malgré tout, il reste un Chevalier).

 

http://i.imgur.com/2c2S1.png

C'est peu de chose, mais ça lui donne plus d'épaisseur qu'à un simple enquiquineur de service qui se dégonflerait une fois que sa victime arrêterait de se laisser marcher sur les pieds.

 

 

D.le salut à la statue d'Athéna

 

http://i.imgur.com/wmn1V.png

PROSTERNEZ-VOUS, HUMAINS !

 

Garder des codes créé par un autre deux décennies plus tôt, c'est facile ; en inventer de nouveaux, c'est déjà plus coton.

Ainsi, les résidents de Palaestra ont un rituel quotidien : ils saluent la statue d'Athéna située dans la cour de l'école quand ils passent devant.

 

http://i.imgur.com/g3PmN.png

C'est donc là que mène la route de briques jaunes du Magicien d'Oz ?

 

Ça n'a l'air de rien, mais c'est toute une symbolique qui renforce l'aspect croyance et/ou dévotion envers la déesse (la main sur le cœur, tout ça, c'est beau).

Puis surtout, ça nous donne droit à une réplique de Kôga qui m'a (sérieusement) bien fait marrer :

 

http://i.imgur.com/fIYD9.png

http://i.imgur.com/6wajj.pnghttp://i.imgur.com/BoHvJ.pngJ'avais la même blague en tête quand il a dit ça !

 

E.la question du port du masque

 

http://i.imgur.com/QFjIS.png

J'ai vérifié : sauf redesign, ce n'est pas le même masque que celui de June.

 

Contre tout attente, et alors qu'on croyait tous que la tradition du masque allait être abandonner pour des raisons plus ou moins évidentes (lire plus bas), ils s'avèrent que dans Omega aussi, les femmes Chevaliers sont censées être masquées.

 

http://i.imgur.com/kpQdo.png

"...Et des escarpins. Mais on verra ça quand tu seras plus grande."

 

Alors, je l'ai déjà dit, le masque des femmes Chevaliers ne me dérange pas du tout (ça les fait ressembler à des ninjas !), et j'irai même plus loin en ajoutant que le coup du « je t'aime ou je te tue » est assez romantique.

Cependant, soyons sérieux deux minutes : au regard de certains « problèmes » de société plus ou moins récents, le fait d'obliger des femmes à cacher leur visage peut paraître un peu... douteux (on va dire ça comme ça).

Vingt-cinq ans plus tard, il valait donc mieux aborder les choses différemment, et pour ce faire, nous avons le personnage de Yuna, Chevalier de l'Aigle...

 

http://i.imgur.com/JKcU5.png

Oui, l'Armure de l'Aigle est supposée être une Armure d'Argent.

Mais qu'ils expliquent déjà d'où sortent les « Clothstones », on verra après pour ce genre de détails...

 

http://i.imgur.com/0JczR.pngSa tenue me fait penser à un mélange entre une valkyrie et une serveuse de l'Oktoberfest, pas vous ?

 

Yuna est une femme Chevalier forte, douée, intelligente, mais dès le début, on sent qu'il y a un malaise.

 

http://i.imgur.com/kQGF0.png

Comme dans le premier épisode, un courte séquence muette, où l'animation fait tout le travail narratif.

 

Ce malaise vient de son masque, qu'elle (sup)porte de plus en plus difficilement depuis son arrivée à Palaestra (il faut dire que les petits merdeux qui la charrie là-dessus n'aident pas). Mais comme c'est une fille sérieuse et respectueuse des anciennes règles, elle accepte son sort, même si elle sait au fond d'elle que porter ce masque l'empêche de se donner à fond.

 

http://i.imgur.com/duiDP.png

http://i.imgur.com/J3qXM.jpgDarling, quand c'est un type comme Kôga qui doit te servir de confident, c'est que t'as vraiment un problème.

 

Vous l'aurez compris, le but du personnage sera de se libérer du carcan du règlement, et d'accepter haut et fort son refus d'être masquée. Et non seulement ce sera le but du personnage, mais ce sera aussi le centre de l'épisode !

 

http://i.imgur.com/85WLI.png

http://i.imgur.com/rsbfT.png"Attends, comment juste enlever ton masque ferait que tu ressentes le... OH MON DIEU, TU ES NATURISTE !"

 

Et ça c'est balaise ! Je n'aurais jamais cru que les scénaristes prendraient la peine de traiter un thème, qui, à première vue, n'intéresserait que les mordus de la série, ou les bruleuses de soutien-gorges.

Sûr, ce n'est pas la première fois qu'une femme Chevalier refuse d'être masquée : dans Lost Canvas, Yuzuriha faisait déjà fi de ce principe. Sauf que dans Omega, tout le doute de la nana y passe, avec les brimades, l'envie de faire ses preuves, et le désir de sentir le vent sur son visage, là où TLC élude le problème, et se limite presque à un « on s'en fout, lol ».

 

http://i.imgur.com/BzKYg.png

* Ne la laisse pas tomber... *

 

http://i.imgur.com/VNdrh.png* ... Elle est si fragile... *

 

http://i.imgur.com/yAfKq.png* ...Être une femme libérée, tu sais c'est pas si facile... *

 

Traitez-moi de féministe de bazar, mais j'ai trouvé le traitement de la question juste et sobre, notamment au vu de la morale finale, que j'ai comprise comme étant « c'est à chaque femme Chevalier de décider si porter le masque lui convient ». On ne pointe pas du doigt les anciennes lois, on n'interdit pas le port du masque du jour au lendemain, on laisse juste chaque nana faire son propre choix, au cas-par-cas.

Nice.

 

http://i.imgur.com/nkr7J.png

- Mais, qu'est-ce qui me prouve que t'es bien ma copine ?

- Oh, mais puisque je te le dis !

 

En plus, à la fin, il y a même un clin d’œil à la règle du « je t'aime ou je te tue », dont je parlais plus haut ! Narf !

 

http://i.imgur.com/qlnmg.png

"Néanmoins, si tu continue à me casser les grelôts, je pourrais bien prendre une décision."

 

F.le droit d'entrée

 

http://i.imgur.com/JZOad.png

Faire des ballons animaux, ça compte ?

 

Apparemment, pour rentrer à Palaestra, il faut faire ses preuves en combat singulier. Je dis « apparemment », car ce n'est pas bien clair : Kôga est acculé par son assaillante (Yuna), s'énerve un peu, enfile son Armure de Pégase, et... hop, le test est fini, il peut entrer.

Est-ce qu'il peut entrer parce qu'il a une Armure ? Est-ce qu'il peut entrer parce qu'il a réussi à faire brûler son Cosmos (et donc à enfiler son Armure) ?

 

http://i.imgur.com/bN30J.png

Incroyable ! Ce test n'avait aucun sens !

 

Parce que si Palaestra est une école faite pour les jeunes déjà entraînés et déjà propriétaire d'une Armure, ça change tout (ou presque). Il est en effet dit que c'est un endroit où étudient les nouveaux Chevaliers de Bronzes, et non pas les futurs Chevaliers de Bronze...

 

http://i.imgur.com/yTDV9.png

C'est quoi, ça, une centrale électrique ?

 

Palaestra ne serait donc pas tant un lieu d'enseignement qu'un lieu d'encadrement (voire d'hébergement), en complément d'un entraînement préalable.

 

Idée intéressante, mais qui pose tout un tas de questions :

  • Est-ce que les apprentis séjournant à Palaestra ont réellement tous une Armure ? Parce que les Armures de Bronze sont censés être au nombre de quarante-huit ; et vu la taille du lieu, je doute qu'il n'y ait QUE quarante-huit Chevaliers qui y vivent...
  • En quoi consiste l'enseignement à Palaestra, si ce n'est pas pour obtenir une Armure ? Dans la série d'origine, l'Armure était la récompense finale, à la fin de l'entraînement. Est-ce un simple perfectionnement de la maîtrise du Cosmos, ou un apprentissage complet (Kôga se débrouille super-mal dans ce domaine, et on le laisse entrer quand même) ?
  • Tous les nouveaux arrivants ont-ils vraiment déjà été entraînés, ou est-ce qu'être en possession d'une Armure suffit ?
  • Peut-on entrer sans avoir d'Armure, rien qu'en faisant preuve d'un grand Cosmos ? Et si c'est le cas, peut-on obtenir une Armure par la suite ?
  • Pourquoi a-t-on décidé, après plusieurs siècles d'immobilisme, que les Bronzes avaient besoin de leçons supplémentaires et/ou de cours de rattrapage ? Jusqu'à présent, six années « suffisaient » aux nouveaux Chevaliers pour maitriser leur potentiel, voire même beaucoup moins (Tenma, dans Lost Canvas)...

G.Geki en enseignant

 

http://i.imgur.com/JfwAd.png

Ou pour rester sur le côté à attendre que ça se passe. Pas vrai ?

 

Oui, je sais, je me fais encore avoir par le fan-service... Mais j'en ai rien à foutre si les auteurs se contentent de nous ressortir tous les seconds couteaux de la franchise : Geki de l'Ours qui devient sensei, c'est le kiff !

Ben ouais ! Il était trop vieux pour rester simple Chevalier de Bronze, et pas assez fortiche pour monter en grade, donc il est devenu maître : logique !

Le pire, c'est que je ne l'ai même pas reconnu tout de suite. Je pensais que c'était un gros type, comme ça. Il m'aura fallu remarquer son T-shirt bleu et attendre la fin de l'épisode pour avoir confirmation...

 

http://i.imgur.com/fRcXv.png

Damn'd, je viens de me rendre compte que Geki a sans doute plus de répliques dans cet épisode que dans toute la série originale !

 

Et en cadeau Bonux, il nous parle même du gang de Seiya ! Je savais bien qu'on les reverrait d'une façon ou d'une autre !

 

http://i.imgur.com/8gJpR.png

Si Shun voyait qu'on a oublié de lui dessiner des yeux, il sourirait beaucoup moins.

 

(Tous les screenshots de cette chronique sont disponibles ici)

 

BILAN PERSONNEL :

 

Le coup de l'école m'a vraiment fichu les nerfs, il faut bien l'admettre. Même si Mars débarque dans deux épisodes, rase les lieux, et s'en va en rigolant, le mal est fait, cet endroit aura existé, et marqué de son empreinte Saint Seiya Omega.

 

Je ne vais pas crier au blasphème, ou dire que c'est une atteinte à la série d'origine. Déjà parce que je suis trop vieux pour ce genre de propos, ensuite parce que reprendre la création d'un autre en innovant est toujours très compliqué, et qu'il y a forcément des erreurs de parcours (intéressez-vous au monde des comics pour quelques exemples croustillants).

Les scénaristes d'Omega ont tenté leur chance en créant Palaestra, et ont fait des efforts visibles pour que le concept tienne debout (la vie des étudiants, les environnements). Seulement voilà, c'est comme au Bac Philo : t'as beau rédiger à la perfection ton argu' et tes thèses/anti-thèses, si t'es hors-sujet dès le départ, t'as pas tes points.

 

Vais-je arrêter de suivre Saint Seiya Omega, après juste trois épisodes ?

 

Hell, no !

 

Malgré l'arrière-goût de Yu-Gi-Oh! GX que j'avais dans de la bouche, je ne me suis pas ennuyé devant ce troisième épisode, et les vingt-cinq minutes (sans ending) sont passées super vite. L'animation était très bonne (meilleure que dans l'épisode 2), les héros secondaires très sympathiques (Yuna = badass), et Kôga a fait preuve d'humour tout du long.  

 

* À ce propos, si il continue à nous servir des discours gavant et réchauffés (« il faut suivre ses propres règles, être maître de son destin, bla-bla »), cette fois ses complaintes avaient une utilité réelle, car motivant Yuna à suivre ses états d'âme. Le Chevalier Pégase, source d'inspiration pour tout les futurs protagonistes ? Bien vu. *

 

De surcroît, ma curiosité a de nouveau été attisée : qui est l'Athéna censée être en sécurité dans son Temple ? Est-ce encore une tromperie d'un traître ? Le directeur de Palaestra cache-t-il quelque chose ? Les deux Chevaliers d'Or encore en poste sont-il Shun et Hyôga, comme je le soupçonne ?

 

Alors, non, je n'arrêterai pas de mâter Omega (pas encore ?).

Car il y a de bons moments, entre les fausses notes, et que les fausses notes ont au moins le mérite de surprendre (certains spectateurs reprochaient au premier épisode de ne rien apporter de nouveau à la franchise, je pense qu'ils sont servis).

 

En plus, le prochain chapitre promet de faire exploser le taux de fan-service par seconde ! Je ne peux pas rater ça !

 

La suite, patron !

 

PS : pour des raisons de temps, je ne pense pas qu'il n'y aura d'autres articles de ce genre, sauf super-méga-plot-twist-de-la-mort-qui-change-tout. Je préfère en effet me consacrer à l'écriture de la Série Abrégée.

PPS : les sous-titres des screenshots sont l'oeuvre de Conan-Kun. Allez traîner sur son site, il a besoin de tendresse. 

 

ÉTANT DONNÉ QUE CERTAINES PERSONNES SONT INCAPABLES DE LIRE UNE BÊTE CONSIGNE, ET BALANCENT DES SPOILERS DANS LES COMMENTAIRES, HOP, PLUS DE COMMENTAIRES.

Partager cet article

Published by StateAlchemist - dans Critiques
commenter cet article

commentaires

SebWolf 27/04/2012

Question: Est-ce que le fait que le gosse de Shiryu ( episode 4 ) ne fait pas autant de bide des le premier épisode ta déçu?

Genesis 27/04/2012

Pour les chevaliers d'or, A mon avis Shun et Hyoga ont fini dans le même genre de merdier que ce pauvre Shyriu.
Shyriu a perdu tous ces sens et dans la série originale il se retrouvait aveugle...
Si Koga va au pôle nord et tombe sur Hyoga coincé dans un glaçon j'explose de rire...


ET Si il y a un troll parmi les scénaristes, les chevaliers d'or restant sont deux des chevaliers d'acier mouah ah ah ah !

narsilion 28/04/2012

(spoil)
En tout cas les blagues sur Shiryu vont continuer encore et encore, non content d'être habituellement aveugle toutes les semaines, il a carrement perdu ses 5 sens là, pour une raison inconnue (vu
que Tenkain Hen Joshô ne sera probablement jamais pris en compte ou continué ...)

Ilyana 29/04/2012

alors juste pour petit indice, car apparemment tu aime bien les petits détails. Le directeur de ressemble à Mitsumasa Kido, à mon goût.

Warlordounnet 29/04/2012

Article sympa et je suis assez d'accord.
Je trouve la période bien trouvé. Assez lointaine pour laisser la place à la vrai (mais moche) suite d'Hades fait par Kurumada mais encore assez proche pour pouvoir faire plein de clin d'oeil à la
série originale. Finalement on sait que Saori, Seiya et sûrement tout les autres bronze saint survivent ainsi que la terre. Je pense que ça sera suffisamment cohérent à ce que serait la fin de next
dimension (si il y a un fin un jour, avant ma retraire:-)).
Je regrette les pandora box, les armures totem mais je peux me faire aux cristaux. Disons que ça modernise le style, je peux passer outre (même si une explication serait pas mal). D’ailleurs, on
avait déjà cette tendance pendant Hadès avec l'armure d’Athéna.
Par contre les armures elles mêmes me rappellent beaucoup toutes celles des HS du début de la série (le chevalier cristal, les comparses de mysti, heracles...) voir ceux du film Lucifer. J'aime
pas.
Quand j'ai vu l'école j'ai bien rigolé. Plus qu'HP je voyais plus ce qui se fait dans une tonne de manga (pas vraiment de titre en tête), école privée/academie, plein de petits bourgeois stylés, de
conflits entre élèves...
Je suis pas vraiment contre l'idée que les saints reçoivent un enseignement. Ils en ont bien besoin faut pas s'étonner quand tu retires des élèves du système scolaire à six-sept ans, il y a qu'à
voir comment seiya était abruti. En plus, c'est pas incohérent quand on pense à l'éducation dans l’Athènes antique et le fait qu’Athéna incarne aussi la sagesse et ses héros aussi (Ulysse).
Blague à part, on voit bien que dans la série originale un chevalier de bronze il est pas du tout formé, maîtrise difficilement le cosmos... Des moyens modernes pour éduquer les Saints, je suis pas
contre. Il y a la fondation Kiddo et tout l'encrage contemporain que la série avait à ses débuts (tournoi intergalactique, fondation, orphelinat, transport en hélicoptère, chevalier d'acier) qui
ont malheureusement disparu au cours de la série. On peut espérer une modernisation du sanctuaire.
C'est surtout la forme de cette école, trop caricatural et le fait qu'il y a trop d'élèves, surtout qu'ils sont déjà des Saints.
Enfin, le pire pour moi, c'est le coup des éléments. La maîtrise des éléments est plutôt rare dans les CDZ. C'est vrai que Hyoga et Camus maîtrisent la glace, shina envoi des éclairs, on voit des
flammes avec Ikki, de l'eau avec Shun... Mais pour moi, c'est plus la représentation d'une attaque qu'une véritable maîtrise des éléments. On a jamais vu quelqu'un de détrempé après la colère du
dragon non ? Et c'est surtout la catégorisation, avant c'était 88 saint qui avait des pouvoir uniques, là c'est sept éléments ça offre bien moins de diversité je trouve.

Apporter des nouveautés c'est cool, je suis plutôt pour. On est plus dans les années 80. Faire évoluer l'histoire aussi. Mais faut le faire intelligemment.

Je regarderais la suite, la série m'intrigue quand même. Mais je m'attend plus à rigoler et à la regarder au second degré qu'autre chose.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog